Articles Articles à la une

Come,come,come of age, Tarik Kiswanson

Exposition temporaire / Fondation Ricard / Du 13 mars au 21 avril 2018

 

Tarik Kiswanson, artiste usant à la fois de sculpture, de performance et de poésie, est mis en lumière du 13 mars au 21 avril 2018 à la Fondation Ricard.

 

Historiquement toujours proche des notions d’interstices et de déplacement, auxquelles il accorde de nombreuses réflexions, Tarik Kiswanson a souvent utilisé la sculpture pour traiter de vastes sujets comme celui des vagues migratoires et de ce qui a été gagné et perdu, principalement au cours de la première génération migratoire.

 

Cette fois-ci, pour sa toute première exposition institutionnelle solo, il revient pour parler à nouveau de la condition humaine ainsi que de frontières, parmi les plus fondamentales : celle de la naissance et de la mort.

 

Décrite par l’artiste comme une “machine narrative”, l’exposition Come, come, come of age mêle son et sculpture, lesquelles renvoient à des questions d’exil, d’identité et même d’hybridité. Ces sculptures de métal poli, les reflets qu’elle présentent et leur aspect de lame de rasoir renvoient quant à elles un sentiment d’instabilité. Ainsi, elles sont très sensibles à leur environnement en multipliant, réfractant et reflétant leurs spectateurs : dans un monde où la parole est donnée à la multiplicité, réfléchir à notre propre identité est un luxe que cette exposition nous offre.

 

La toute nouvelle série de sculpture de Tarik Kiswanson est aussi un support et pose les base d’une oeuvre sonore : à partir d’interview découpées, deux voix distinctes, celle de l’artiste et celle d’un enfant, énoncent des poèmes. Tout le long du parcours, ces voix invitent donc à porter une réflexion sur des notions certes abstraites, mais très complexes et capitale pour former ce qu’est l’humain : le désir, la corporalité, le cycle de la vie et de la mort, la maturité ainsi que la construction identitaire

 

Pour plus d’informations : cliquez ici

Articles similaires