Actualités Articles Articles à la une

L’antidote, d’Adel Abdessemed

Exposition | Musée d’Art Contenporain de Lyon | Du 9 mars 2018 au 8 juillet 2018

Depuis le 9 mars, le MACLyon accueille en ses murs les oeuvres inédites de l’artiste plasticien Adel Abdessemed.

Des pierres et des hommes

Le gagnant du prix Marcel Duchamp 2006 expose ainsi pour la première fois en France des oeuvres à base de sculptures en marbre, de maquettes d’architecture et de frises spéctaculaires dans une exposition nommée « l’Antidote », en référence au bar lyonnais où l’artiste rencontra sa femme. On comptera ainsi la pièce maîtresse de l’exposition, « Shams ». « Shams », « soleil » en arabe, est une oeuvre monumentale. Sur près de 500m², on voit passer sur les murs tour à tour des mineurs, des ouvriers, tous surveillés par des gardes armés sous un soleil écrasant. Adel Abdessemed transforme ainsi 40 tonnes d’argile, matériau à la fois brut et vivant, en plaidoyer contre l’exploitation humaine, au centre de l’exposition. Adel Abdessemed fait partie de ces artistes qui transposent la douleur du monde, avec son lot de violence, de terreur et d’hypocrisie. Dans quel but ? Pas pour nous rendre coupables et responsables, mais bien pour nous faire comprendre que nous sommes parties de ce monde et qu’il est crucial d’agir, nous avons la liberté de choisir.

Artiste sans tabou

Le fait que Shams mette aussi bien le doigt sur un problème majeur et aussi grave n’a rien d’étonnant quand on regarde le passé de l’artiste, dont les oeuvres fortes sont la marque de fabrique. On se souviendra, par exemple, de « Don’t trust me », en 2008, représentant des animaux abattus à coup de masse. La polémique avait pris immédiatement et des musées, notamment aux Etats-Unis et au Royaume-Uni avaient refusé de l’exposer.

Une exposition en parallèle d’une autre

Notons aussi que l’artiste expose aussi actuellement en Belgique avec « Otchi Tchiornie » au MAC Grand-Hornu jusqu’au 3 juin 2018. Les oeuvres exposées sont, pour la plupart, inédites et traitent, là aussi, de la violence et d el’exploitation de l’homme par l’homme.

Pour voir une interview de l’artiste : cliquez ici

 

Articles similaires