Articles

Art Paris Art Fair fête ses 20 ans

Un regard sur la scène française

La Suisse à l’honneur

Art Paris Art Fair fête ses 20 ans en 2018. Depuis sa création en 1999, elle s’est imposée comme le rendez-vous majeur à Paris au printemps pour l’art moderne et contemporain.
Avec 142 galeries d’art moderne et contemporain de 23 pays, l’édition 2018 explore l’art européen de l’après-guerre à nos jours avec un éclairage particulier sur la scène française et la Suisse, pays invité d’honneur, tout en accordant une place aux nouveaux horizons de la création internationale, qu’ils viennent d’Amérique latine, d’Afrique, d’Asie ou du Moyen-Orient.

Foire généraliste ouverte à toutes les formes d’expression y compris la vidéo et le design, Art Paris Art Fair se caractérise par son approche multi-thématiques qui met l’accent sur la découverte ou la redécouverte : la Suisse, pays invité d’honneur de l’édition 2018 ; un regard sur la scène française, nouvelle thématique développé pour le vingtième anniversaire de la foire ; les expositions monographiques avec Solo Show ; la création émergente avec le secteur Promesses.

La sélection 2018 se distingue d’une part par l’arrivée de nouveaux pays, tels que le Canada (Christopher Cutts Gallery),le Portugal (Galeria Carlos Carvalho), la Russie (galeries Art 4 et K35 de Moscou), le Koweit (CAP Contemporary ArtPlatform), la Tchéquie (Cermak Eisenkraft Gallery) ou encore l’Arabie Saoudite (Misk Art) et d’autre part par l’affluxde nombreuses enseignes parisiennes de prestige qui reviennent ou postulent pour la première fois. C’est le cas desgaleries Hervé Loevenbruck, Thomas Bernard-Cortex Athletico, Backslash, Dominique Fiat, Eric Dupont, Odile Ouizeman,

Alain Gutharc, Jean Brolly, Polaris, Bertrand Grimont ou encore la Galerie Particulière, Eric Mouchet et Zlotowski.Un regard sur la scène française : un choix de 20 artistes pour les 20 ans d’Art Paris Art Fair parFrançois Piron, commissaire d’exposition et critique d’art

Pour ses 20 ans et en écho à sa vocation d’origine de soutien au marché de l’art français, Art Paris Art Fair a demandé
au commissaire d’expositions et critique d’art, François Piron, de porter un regard subjectif sur la scène française enCapture d_écran 2018-02-06 à 13.42.26
opérant une sélection de 20 artistes parmi les projets des galeries participantes et en rédigeant un texte d’analyse
de fond. Ce choix met en avant des figures singulières des années 1960 à nos jours qui se sont tenues en indépendance,
voire en marge de l’histoire dominante et dont le travail mérite aujourd’hui une relecture et une plus grande visibilité.
Des expositions personnelles permettront au public de revisiter notamment l’oeuvre psychédélique de Frédéric Pardo
(Galerie Loevenbruck), dandy de la contre-culture des années 1970 ; les broderies et collages féministes de Hessie
(Galerie Arnaud Lefebvre) ; les créations au pochoir de Blek le Rat (Galerie Ange Basso), pionnier de l’art urbain dans
les années 1980 ; les monochromes bleus de Geneviève Asse (Galerie Oniris Florent Paumelle) ou encore la peinture
comico-tragique de Vincent Gicquel (Galerie Thomas Bernard Cortex Athletico).

Articles similaires